Le CREPS de Toulouse > Présentation > Histoire

Histoire

Jusqu'à la fin des années 1930 : le château est occupé par la famille Latécoère (constructeur d'avions).

1940 : Réquisition par l'Etat du domaine de Lespinet pour y installer l'Ecole des Cadres des Chantiers de Jeunesse de la région Pyrénées Gascogne. (L'armée allemande occupera la propriété pendant quelques mois ; l'armée française fera de même à la Libération).

1943 : La procédure d'expropriation par l'Etat des familles Courtois de Malvelles, de Turckeim, de la Villestreux s'engage, au profit du Ministère de l'Education Nationale.

1944 : La Direction de l'Education Populaire du Ministère de l'Education Nationale y installe le Centre d'Education Populaire où les associations organiseront les stages de formation de leurs animateurs et de leurs adhérents. Le premier Directeur du CREPS est M. Legris.

1945 : Le premier enseignant, entré le 2 janvier de cette année n'est autre que Joseph Casamayou (promotion ENSEP 42/44). L'enseignement se fait sur des installations sommaires : piste en cendrée, parcours Hébert...

1946 : Le CREPS est un établissement doté de la personnalité civile et de l'autonomie financière.

1947 : La Direction de l'Education Populaire et la Direction de l'Education Physique fusionnent pour former la Direction générale de la Jeunesse et des Sports.

1953 : L'établissement est transformé en Centre d'Education Physique et de Sport. Il est alors chargé de la formation et du perfectionnement des personnels enseignants pour le Ministère de l'Education Nationale puis pour le Ministère de la Jeunesse et des Sports (créé en 1963 et chargé de la gestion des professeurs, des maîtres et des professeurs adjoints d'E.P.S.).

1963 : La capacité d'accueil est de 230 lits suite à la construction de nouveau bâtiments. Casamayou, devenu Directeur accueille trois promotions de préparation au professorat et deux promotions de préparation de la maîtrise.

1982 : le premier Centre National d'Entraînement fut celui de rugby à XIII en 1982.

1983 : les actions de formation d'enseignants d'EPS sont réduites puis transférées au Ministère de l'Education Nationale.

1986 : l'établissement prend le nom de Centre d'Education Populaire et de Sport (le sigle reste inchangé). Il réoriente sa mission vers les formations aux métiers du sport et de l'animation (Brevets d'Etat) et le soutien au sport de haut niveau.

A l'origine isolé à la campagne, le CREPS a vu s'installer progressivement autour de lui, l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile, l'Ecole Supérieure d'Aéronautique, le Centre National d'études Spatiales et sur l'autre rive du canal l'INSA, les facultés de sciences et de médecine.